L’île de Cubagua

La Fondation a récupéré beaucoup de chiens sur l’île de Cubagua ou Île des Perles, non loin de Margarita au Venezuela.

Des gens voulant s’en débarrasser, ont pris l’habitude de déporter leur animal sur cette île sachant qu’il était voué à une mort certaine.

L’île de Cubagua est une des premières îles découvertes par Christophe Colomb au cours de son 3ème voyage dans ce qu’il pensait être les Indes en 1498.

C’est une île de 3 km de dunes de sable, aride, sans eau, sans arbres, juste buissons, herbes et chardons s’y développent. Des autochtones y vivaient malgré l’absence d’eau potable. Ils étaient pêcheurs d’huîtres perlières et exploitaient ces énormes gisements autour de l’île.

Attirés par cette richesse, les colons forcèrent les indigènes à pêcher pour eux et apportèrent des esclaves pour construire en 1515 un gros village Nueva Cadiz et un fort en 1522 destiné à se défendre des pirates qui voulaient s’emparer, eux aussi, de ces perles.

L’eau était acheminée de la côte toute proche dans de grands barils.

La ressource perlière trop surexploitée a fini par décliner.

L’île fut rasée en 1541 par un énorme raz de marée. Elle ne fut pas reconstruite et aujourd’hui, les ruines du fort et des habitations sont toujours visibles.

Elle n’est plus habitée sauf occasionnellement par quelques pêcheurs qui y ont installé quelques cabanes.

Des tours y sont aussi organisés pour le tourisme.

Il y avait environ 200 chiens affamés, malades, déshydratés qui erraient sur l’île.

Chaque semaine, mes amis et moi, louions une barque chargée de 200l d’eau et de 60 kg de croquettes.

J’essayais également de dispenser les premiers soins aux chiens blessés. C’était difficile car ces chiens étaient redevenus presque sauvages et très méfiants à notre égard.

Mais petit à petit, ils me reconnaissaient et ne montraient plus aucune agressivité envers moi et les gens qui m’aidaient.

Ils avaient bien compris qu’on venait les aider. Je récupérais les nouvelles portées de chiots pour leur donner une chance d’une vie meilleure.

La fondation en a beaucoup recueillis, soignés, stérilisés et fait adopter. Aujourd’hui il en reste encore une trentaine et nous allons tout faire pour qu’il n’y ait plus de chiens abandonnés sur Cubagua.

Grace à vos dons, à votre générosité, nous avons pu accomplir ces petits miracles tels que 80 stérilisations et 80 adoptions et ainsi, sauver tous ces animaux.

Beaucoup de travail reste encore à faire et nous mettons toute notre énergie dans cette mission et avec votre aide, nous pourrons continuer à sauver les chiens de Cubagua et ceux de la rue sur l’île de Margarita.

Phone: 0058 424 870 8666
Calle Caracas, El Espinal, 6320, Nueva Esparta, Venezuela